« Boże Narodzenie », un Noël en Pologne

Les traditions de Noël en Polonge - Organisation d'évènements polonais

Vous le savez si vous me suivez depuis quelques temps (ou que vous avez jeté un œil à la page A Propos) je suis d’origine polonaise, et très attachée à mes racines.

C’est pourquoi aujourd’hui j’ai décidé de vous emmener avec moi fêter Noël en Pologne. Vous me suivez ? C’est parti !

 

 

La première étape : faire vos valises !
En hiver, il peut faire froid, très froid. Le thermomètre y descend facilement jusqu’au -20°C. Et la nuit tombe tôt, le soleil se couche à 15h30, et à 16h 16h30 il fait nuit noire. De quoi avoir le temps de profiter des décorations de fêtes.

 

Les fêtes de fin d’année débutent le 6 Décembre, avec la Saint Nicolas. Même si le Père Noël s’est immiscé dans les habitudes des polonais ces derniers temps, Saint Nicolas y a encore une place de choix. C’est traditionnellement lui qui apporte les cadeaux et des sucreries aux enfants sages (les moins sages  n’ayant le droit qu’à un fagot de branches). Le Père Noël s’appelle Święty Mikołaj en polonais, ce qui se traduit par Saint Nicolas. C’est dire à quel point ces deux traditions se sont télescopées. De nos jours, les plus gros cadeaux sont offerts à Noël mais Mikołaj ne s’occupe pas de tout le pays. Dans la région de Cracovie par exemple, c’est un ange qui les distribue, et dans les montagnes à l’est, c’est Gwiazdor, l’étoile.

Le temps file, nous sommes autour du 20 Décembre. Vous descendez à la cave chercher les cartons de décorations.

Contrairement en France, où l’on décore le sapin au début du mois, en Pologne on le fait quelques jours avant le réveillon. On prépare également la crèche, mais attention, on installera le petit Jésus uniquement une fois passée la messe de minuit le 24 !

Pour vous féliciter de ce beau travail accompli, vous vous octroyez une petite pause. Avec un peu de chance, il neige dehors. Vous vous promenez en fin de journée, il fait nuit et toutes les guirlandes brillent de mille feux dans toute la ville. Le froid vous mord le bout du nez, vous vous arrêtez dans un café pour un petit goûter. Chocolat chaud ? Et je vous conseille de prendre des pierniczki pour l’accompagner : des petits biscuits semblables à des pains d’épice, en forme de cœur, d’étoile, de sapin…

 

C’est déjà le 24. On s’installe à table assez tôt ici, une fois que la première étoile apparaît dans le ciel. Je vous invite à prendre place. Mais avant de partager le repas, on rompt l’opłatek (une sorte d’hostie non consacré) avec les personnes présentes, afin d’échanger ses vœux et de pardonner les offenses du passé. Il est également courant d’en envoyer par la poste avec sa carte de vœux quelques jours avant aux membres de la famille n’ayant pas pu répondre présents.

Tout le monde est installé, mais vous constatez qu’il y a une assiette en plus sur la table. C’est pour laisser une place à un invité surprise, à un nécessiteux qui pourrait sonner à la porte, mais c’est surtout le moyen d’avoir une pensée pour les absents.

 

Le repas commence : tous les plats arrivent à table en même temps et chacun se sert, il n’y a pas de principe d’entrée / plat / fromage ici. On boit du barszcz (bouillon à la betterave), on mange des pierogi (gros ravioli) et surtout de la carpe, le met traditionnel du réveillon (dans les familles pratiquantes, il n’y a pas de viande ni d’alcool sur la table de réveillon). C’est le moment idéal pour vous chuchoter une petite anecdote : dans les familles respectant la tradition jusqu’au bout, la carpe est achetée la veille, vivante, et attend sagement dans la baignoire l’heure de passer à table. Si si, je vous jure !

 

En dessert, vous aurez entre autres le choix entre du makowiec (un gâteau aux graines de pavot), du sernik (une sorte de cheescake) ainsi que du piernik (mais si, vous savez, le pain d’épice).

L’heure approche, tout le monde commence à s’habiller. La Pologne est un pays très catholique, et la messe de minuit le soir de Noël est un passage obligé (même si cette tradition se perd petit à petit avec les jeunes générations).

 

Le 25 au réveil, vous ouvrez vos présents. Souvent les adultes n’ont que de petits cadeaux, c’est avant tout pour faire plaisir aux enfants. La journée se passe généralement en famille.

Le 26, qui est férié également, peut être réservé aux amis, ou à la famille plus lointaine. 

 

C’est ainsi que se termine notre voyage. Il est temps pour vous de revenir en France, et de retourner à vos habitudes. J’espère que vous aurez découvert de belles choses, que vous aurez envie de partager avec vos proches (ou mieux encore, de réellement venir passer les fêtes avec nous dans notre beau pays !)

 

Mais avant de vous quitter, laissez moi vous parler d’une dernière légende : il paraît que si vous écoutez bien, les animaux se mettent à parler soir de Noël. Je compte sur vous pour me dire si vous les avez entendus !!!

 

 

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année !

Wesołych świąt !

Oplatek, l'hostie polonais
Le barszcz, le bouillon de betterave polonais
Décoration de table de Noël
Une assiette de spécialités polonaises
L'assiette de desserts polonais
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à la newsletters pour ne rien rater !